Neige rouge

 

La neige, de sa blancheur éphémère
Recouvre les toits et les terres,
Offrant ainsi la vague apparence
D’un havre de paix et de silence
De-ci, de-là, quelques monticules
Aux pauvres renflements ridicules
Cachent sous une couche immaculée
Des dizaines de corps mortifiés.
Sous les cris tristes et lugubres
D’oiseaux de mauvais augure
Des femmes aux regards perdus
Pleurent leurs hommes disparus
Tandis qu’un vent de folie
Souffle sur la steppe endormie
Recouvrant d’une chape glacée
Une liberté à jamais bafouée.

Bien loin, des yeux et de la presse
C’est un peuple que l’on oppresse.

 

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

©Mort Kunstler - 1931
©Mort Kunstler – 1931- Image en provenance du web

Photo d’auteur
Date de publication:
Auteur: Dany
Les entendre ou les dire, les lire ou les écrire, on peut tout faire, même les taire ... Les mots !

Derniers articles

petit clown
S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Vous pouvez éventuellement me laisser un petit commentaire sur cet article, merci à Vous !x