Matin d’hiver

Sur la route du temps naguèreDans les petits matins d’hiverÀ bicyclette, sac en bandoulière Je prenais le chemin de l’écoleAvec sur la tête, une cagouleMe protégeant, nez et oreilles La neige, blancheur éphémèreRecouvrait les bois et les terresPeureux, je ne faisais pas le fier Le vent du nord, au souffle …

©Mort Kunstler - 1931

Neige rouge

  La neige, de sa blancheur éphémère Recouvre les toits et les terres, Offrant ainsi la vague apparence D’un havre de paix et de silence De-ci, de-là, quelques monticules Aux pauvres renflements ridicules Cachent sous une couche immaculée Des dizaines de corps mortifiés. Sous les cris tristes et lugubres D’oiseaux …