Angoisses

Dans l’obscurité suffocante de mes nuits
Un sommeil désespéré, lâchement me fuit
Une porte ouverte sur de terribles angoisses
Venues des abysses de l’esprit, m’oppressent

Souvenirs douloureux à toujours marqués
Dans les profondeurs d’une âme tourmentée
Seule, l’arrivée matinale d’une lueur apaisante
M’apportera une pause douce et bienfaisante

Courbet désespéré
Courbet, autoportrait : Le désespéré

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

L’angoisse sourde
Quelque part
Le regard douloureux
Ailleurs, ne laisser
Qu’au bout, l’immensité
Un grand désert
De sable,arasé par le vent
Et que plus rien n’apaise.
Merci Dany.

Tout se confond et se mélange, trouble et rouge , brouille de sang sur cauchemar, trou sur la joue et tête lourde… Hématome des silences. Toutes ces rues , artères noires de l’angoisse, là où la nuit renvoie le jour comme un miroir tout embué .. Lueur du matin , rien n’est si beau que l’espérance ..

Je me suis souvent demandé , que veut dire « Être poète » ? En parcourant votre blog , j’ai enfin la rèponse .. Rendre l’atroce , le sordide , le beau , le tendre , sublimes et attachants .. La vie , l’amour , la mort .

Les cauchemars ne sont que la face cachée des rêves . Il en est des terribles , des flous bleus et ombragés , des déchirés qui vous assoient , des associations étranges , des morts qui vous touchent et vous réveillent en sursaut….. J’en ai encore la sueur dans le cou , morceaux de vie éparpillés , lambeaux de chair sur le plancher…..
Demain sans doute, je ferai un beau rêve.

Comme un cauchemar éveillé ,nuit truquée ,ribambelles et vampires ,corps écorché , se faire violence , ne rien montrer . délivrance … Merci poète .

Comment sortir d’un cauchemar , quand on a du mal a s’endormir ? Question qui me triture souvent l’esprit .. Je ne dors pas mais je cauchemarde ..

Le commentaire est intéressant et avec le recul on comprend ces nuits d’angoisse… le sexe, l’amour était tabou et s’aventurer à le découvrir sans trop de tabou était périlleux !

Tes mots me ramènent à mes nuits sans sommeil …
C’est terrible , cette nuit noire , qui nous prend , nous enveloppe .. Cette angoisse qui arrive , ce cauchemar répétitif , cette peur de ne pas être parfaite , de ne pas être à la hauteur … Je me retrouve sur cette place de toujours , au noir et blanc de mon enfance , où je guettais la vie et l’espérance .. Tant de temps à chercher , tant de temps à comprendre…..