Courbet désespéré

Angoisses

Dans l’obscurité suffocante de mes nuits
Mon sommeil désespéré, lâchement me fuit
Une porte ouverte sur de terribles angoisses

Il aura suffit

Sur les terres brûlantes de l’enfer, J’ai humé le parfum doux et amer, De plantes aux plaisirs éphémères

cauchemars

Cauchemars

  Tapis au fond de soi Ils remontent parfois Ces maudits cauchemars! Rêves venus de nulle part! Resurgissant comme ça De par ci et de par là A tous moments, sans crier gare Et se réveiller les yeux hagards Bêtes immondes qui vous rongent Au plus profond de vos songes …

Le carnet à spirales

  J’ai retrouvé au fond d’un carton Sous des livres et des torchons Mon vieux carnet à spirales Fripé comme un pétale Sur ses vieilles pages usées Tant de larmes y ont coulé Comme un regard dans un miroir J’y ai lu mes songes et mes espoirs Quelques écrits sur …