Folie

Cette grisaille qui m’entoure
A fait de moi une ombre.
Sous le regard des vautours
J’ai le cœur qui sombre.
Et si crier ma rage
Soulage ma folie,
Prisonnier de ma cage
Je pleure mon ennui.
De ce soleil brûlant,
De ces horizons lointains
Aux paysages envoûtants,
Il ne me reste rien
Qu’un vague souvenir
Ravivant mon âme,
Accrochant un sourire
Qu’efface une larme.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservése

Cri (en norvégien : Skrik) est une œuvre expressionniste de l’artiste norvégien Edvard Munch

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Le souvenir est déraison
Qui se nourrit d’amertume
Il est comme une brume
Autant qu’un vil poison
Pour le cœur qui veut vivre
Et que jamais tu ne délivres.

Après l’avoir crié , prisonnier de ma cage , je pleure mon ennui…
J’espère que la folie n’a pas ce niveau de conscience .
Elle serait le cri de Munch…. Qui sait ?
Joli carnet!!!

3
0
Vous pouvez éventuellement me laisser un petit commentaire sur cet article, merci à Vous !x