La vieille

C’est une fleur qui se fane Appuyée sur sa canne Que les gosses chicanent Elle déambule sur le trottoir À la recherche d’un reposoir D’un petit banc pour s’asseoir D’où, perdue et absente Elle jette quelques miettes Aux pigeons qui se délectent Elle s’extasie, la vieille Comme une gamine, s’éveille …

les années

Les années

  Elles filent et défilent sans jamais s’arrêter Pour certains, bien difficiles de les assumer Jalonnent notre vie de souvenirs ensablés J’veux pas grandir J’veux pas vieillir j’veux pas mourir Nous dessinent des rides aux coins des yeux Teintent de blanc et de gris nos cheveux Je les déteste, elles …

Et pourtant !

 Il y a ce temps que tu lui accordesEt sur lequel parfois, il débordeCette attention que tu lui donnesA laquelle il s’abandonneUn amour qui le transporteDont la passion l’emporteCes instants de tendresseAussi doux qu’une caresseEt toutes ces étranges coïncidencesQui ont perturbé leurs existencesCes mots envoyésCes mots échangésDes mots inéditsDe tendres …

femme qui part

Lassitude

Demain m’angoissedemain me presseAfin que je t’enlaceAvant que tu te lassesMais le temps trépasse Tu t’éloignes et t’envolesDoucement, je m’étioleMon esprit carambolePanique et s’affoleEnvahit d’idées folles Mon cœur frissonneLa raison m’abandonneLa folie en moi résonneMe ronge et n’empoisonneJe ne suis rien ni personne Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany …

questionnement

ZorrA

  Texte de Kiwi Que restait-il hier lorsque je t’ai rencontré,De la vie que jusque là j’avais mené,Alors que pas même en rêve je ne pouvais écrireCe que partager tout son être voulait dire ? Que reste-t-il aujourd’hui que je ne puisse encore regarderSans y voir la trace du temps …

et pourtant

Le temps qui passe

  D’une île, perle noire de l’océanAux eaux glacées du St Laurent,Des hauteurs du Mont RoyalA la blancheur du lac Assal,Des tripots infâmes de DjiboutiAux petits bistrots de ParisMais que me reste-il?Loin du désert des danakil*.Le vagabond s’est perduLe soldat a disparuLe voyageur est revenuEt le rêveur est déçu.Les souvenirs …

arbre

L’arbre

Tu m’as quitté pour toujours Maintenant je suis seul Assis sous le vieux tilleul Unique témoin de notre amour Et là, je me souviens De tout, de rien Du temps passé De nos tendres années Sur son vieux tronc meurtri Par tant d’années de souffrance Gravés, depuis notre enfance Ces …