Mes mots

Ce sont, comme une évidence
Des images en transparence
Des fragments d’existence
Des non dits, des silences
Des mots sans importance
Des vers en souffrance
Des écrits en errance
Des insignifiances

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

livres, mots
 © Photo de Dariusz Klimczak
S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bon Apm,

– Mots en Evidence ! Complètement !! 🙂
– Images en Transparence : C’est là tout l’Art de la Plume de les offrir sous Mots et Au Lecteur de se les approprier afin que les Images de Chacun se rejoignent .. 🙂
– Fragments d’Existence : Et cela en est Capital !! 🙂
– Non-Dits , Silence : Cela a son Importance aussi .. 🙂
– Mots sans Importance ? Ah ! Non ! Ils vont nécessairement parler à une Ame .. 🙂
– Vers en Souffrances : Mais nous permettent d’avancer .. 🙂
– Ecrits en Errance : Qu’il est magnifique qu’Ils puissent errer Ici et Ailleurs, être lus, dégustés, appréciés .. Ils n’errent Jamais au Hasard .. 🙂
– Insignifiances ? : Par leur Visite, leur Voyage, le Chemin emprunté, Ils expriment Tant, qu’importe le Thème .. Ils ont plutôt

PRESTANCE !!

Merci d’exister sous cette Jolie Plume en ce Carnet à Spirales .. 🙂

Me permets tu de prendre
La défense
De tes mots si beaux…

À leur lecture
s'ouvrent
Des fences
Pour un joli pas de deux..
Danse de l'être à l'autre !!

Ton illustration me fait penser à un tableau de Magritte ! j’adore !!! Merci pour ces jolis vers ….

Le pouvoir des mots comme le pouvoir des fleurs . Continuez de nous émerveiller et de parfumer la vie …. Vos mots sont si beaux .

Des mots qui disent tout très beaux Dany
Tu esmaître de ces mots
J’adore merci

Mon Pierrot est parti dans la lune,
Il m’a laissé tous ses marmots…
Me laissant tomber dans l’infortune,
Toute seule à tenir ce vieux tripot.
Me prêterez-vous votre plume ?
Que je lui tempête des mots…
A la tâche, faudra qu’il assume !
Y’a plus rien dans le frigo !