L'italien

L’italien

Il ne ressemblait à rienSous son vieux galurinOn l’appelait l’ItalienIl se disait sicilienEt c’est avec son chienQu’il partageait son quotidienQuelques bouts de painParfois un pichet de vinMais les gens l’aimaient bienOh ! Il n’était pas très malinMais avait le cœur sur la mainDevant cet avenir incertainLui qui semblait si sereinDécida …