Peur sur la ville

La nuit tombe lentement sur le quartierDe pâles réverbères aux lampes fatiguéesTentent désespérément d’éclairer les ruesQue les badauds abandonnent le soir venu C’est l’heure des scootersDes voyous, des dealers Le tram déserté à cette heure tardiveChemine tel une chenille qui s’activeQuelque part, au loin, résonnentDans la cité, des cris , …

Chamars - Besançon

Je l’ai rêvée

  Dans mes nuits d’adolescent J’ai rêvé à elle, bien souvent Je l’ai cherchée désespérément Je l’ai cherchée inlassablement Je l’ai cherchée, sans la trouver Je l’ai trouvée, sans la chercher À l’ombre des grands arbres Où fleurissent des fleurs rares Loin des rives de l’atlantique Et des terres arides …

Cette photo de Tramway de Besançon est fournie gracieusement par TripAdvisor

Le tram

  Sur Chamars, se meurent les feuilles Les grands arbres portent le deuil Bercés par les cris des corneilles Les pluies n’ayant pas encore nourri le géant Sous le regard désabusé du vieux pont Battant Le Doubs se traîne et s’écoule paisiblement Sur les quais de respectables platanes séculaires S’apprêtent …