Indifférence

Dans un parc, en hiver,Sur son banc de misère,Un vagabond se meurtSeul, son chien le pleure. Et la foule passeAvec indifférence. La neige, de son manteau moelleux,Enveloppe le malheureux.Sur son ultime sommeilSeul, son chien le veille. Et la foule passeAvec indifférence. Alors, l’animal plein de haineEnvers l’espèce humaineS’abandonne sans remordsFidèle, …