bus de loyada

Loyada

Sur les terres arides d’un désert tourmenté
Devant les yeux d’enfants, au regard horrifié
Loin de chez eux, vers une frontière oubliée

Tatouage

Ces signes indélébiles sur sa peau burinée, ce sont les images d’une vie tourmentée, des souvenirs qui l’ont à jamais marqué

Le vieux soldat

e m’en souviens encore, c’était un matin, Au petit jour, que j’ai croisé son chemin, Quelque part, je crois, du côté d’Amiens

affiche légion

Le légionnaire

D’où arrivait-il cet étranger au triste regard, Fuyant sa vie, son passé, les yeux hagards, Une âme en peine, venue de nul part