Le vieux livre

Je viens vous parler ici
De mon meilleur ami
Que les affres de la vie
Ont quelque peu vieilli

Sous sa couverture usagée
Des pages cornées
Par les mains pressées
D’un lecteur passionné

Sur ses feuilles jaunies
A l’encre noir sont écrits
Les vers interdits
D’un poète maudit

Le prendre, le tenir
Le toucher, le sentir
L’ouvrir, le lire
Est un plaisir

Ce n’est qu’un livre
Moi, il m’enivre !

livre-rimbaud-arthur

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Répondre à Flo Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.